Oran-Commerce : Les articles aux couleurs de l’EN inondent le marché

Par défaut

Les maillots officiels de l’Equipe nationale, confectionnés à l’occasion par une marque sportive de renom international, sont déjà en vente auprès de certains magasins spécialisés pour les sommes de 5900 dinars pour celui de l’EN avec des dossards des joueurs et 4300 dinars pour ceux qui seront destinés aux supporteurs.


Une gamme variée, d’environ une cinquantaine d’articles d’habillements sportifs, de décoration ainsi que des audio-visuels, sont mis en vente à travers les circuits commerciaux officiels ou informels un peu partout à travers l’ensemble de la Ville d’Oran. Les maillots officiels de l’Equipe nationale, confectionnés à l’occasion par une marque sportive de renom international, sont déjà en vente auprès de certains magasins spécialisés pour les sommes de 5900 dinars pour celui de l’EN avec des dossards des joueurs et 4300 dinars pour ceux qui seront destinés aux supporteurs. A Oran, on notera, qu’en prévision de cet évènement, aucune place publique, grande avenue et logement situé au rez-de-chaussée, n’ont été épargnés ces derniers temps par la fièvre de ce négoce occasionnel.

Un commerce très rentable pour ce qui est des articles et autres objets à l’effigie de l’Equipe Nationale de Football en prévision du Mondial 2010 dont l’édition aura lieu en Afrique du Sud du 11 juin au 11 juillet prochains. Pour soutenir le Onze national, certains commerçants, spécialisés dans la vente des équipements et implantés au centre de la ville, proposent, concurrence oblige, un lot d’habillement sportif « griffé » pour des sommes allant de 10 000 à 15 000 dinars, selon le choix du client. Il s’agit d’un lot composé d’une casquette, d’un maillot (non officiel), d’un bermuda, d’un survêtement, d’une paire de chaussettes et des chaussures de sports, en plus d’un poster de l’Equipe nationale et d’un porte-clé avec le portrait de Saadane, le coach de l’Equipe nationale.
Ateliers clandestins

Au niveau de la place de M’dina Jdida-Tahtaha, un grand souk à ciel ouvert, de 9 heures à 17 heures, propose ce lot, sans oublier les autres bibelots et des articles d’habillement qui peuvent être cédés par les commerçants ou revendeurs à la sauvette pour la moitié du prix pratiqué au centre de la ville. En raison de leur abondance, marchander les prix de ces articles valant de 200 à 3000 dinars selon la quantité, la qualité des produits exposés en grande partie contrefaits. La présence de ces articles contrefaits inquiète et ampute le chiffre d’affaires des commerçants.

Des lots entiers de gammes variées d’articles et bibelots allant par exemple du maillot ou du bermuda destinés aux enfants à partir d’un an ou aux adultes sont illégalement fabriqués dans des ateliers clandestins qui sont implantés dans plusieurs régions du pays réputées pour leurs manufactures textiles, sans oublier ceux en provenance des pays asiatiques, de la Turquie ou du Maroc : les douaniers ont saisi d’importantes quantités sur l’axe routier Maghnia-Oran. Même les émigrés en vacances à Oran ou dans la région n’ont pas été épargnés par la fièvre de ce commerce si rentable. A leur retour vers la France, ils emportent dans leurs bagages des lots d’articles d’habillement et des produits très prisés par les amateurs de la balle ronde parmi la communauté algérienne.

Par Tegguer Kaddour/ El Watan

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s