A la une Actualité Accession de l’Algérie à l’OMC La rencontre du groupe de travail reportée à juillet

Par défaut

Les négociations traînent en longueur avec les principaux partenaires commerciaux de l’Algérie de l’Union européenne ainsi qu’avec les Etats-Unis.

Prévue initialement pour le mois de juin, la rencontre formelle sollicitée par l’Algérie avec le groupe de travail chargé de l’accession à l’Organisation mondiale du commerce ne va se tenir qu’au mois de juillet prochain à Genève.
Les raisons invoquées pour justifier ce report ont trait aux «changements qui devraient intervenir en Algérie après la proclamation des résultats définitifs des élections législatives 2012 par le Conseil constitutionnel», soit la nomination d’un nouveau gouvernement. Selon l’agence APS qui reprend les propos d’une source proche du dossier, cette rencontre sera consacrée à «la présentation des transformations législatives et réglementaires opérées en Algérie» depuis la tenue du 10e round des négociations en 2008 et à «l’examen des réponses apportées par l’Algérie aux questions des pays membres de l’organisation, en plus des questions qui concernent le système commercial algérien, aussi bien interne qu’externe».

Et de préciser que si le projet de rapport a déjà été présenté au cours de la réunion informelle de mars dernier, il reste à faire avancer les négociations bilatérales avec les pays membres de l’OMC. D’ailleurs une série de rencontres à cet escient est prévue fin juin. De même source, on explique que les négociateurs algériens auront à rencontrer «les pays membres de l’OMC qui ont manifesté un intérêt pour entrer en contact direct avec l’Algérie. Un calendrier sera établi prochainement en vue de conclure les accords avec certains et de faire avancer les négociations avec d’autres».
5 accords signés avec l’Algérie
Il faut rappeler dans ce sens que l’Algérie a signé à ce jour 5 accords bilatéraux.
Or, les négociations traînent en longueur avec les principaux partenaires commerciaux de l’Algérie de l’Union européenne ainsi qu’avec les Etats-Unis. D’ailleurs, les rencontres bilatérales tenues en mars avec l’UE, les USA et un certain nombre de pays d’Asie et d’Amérique du Sud ont, certes, permis d’avancer, comme c’est le cas avec l’Argentine, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Malaisie et l’Indonésie, sans pour autant conclure les négociations avec les partenaires les plus importants. Selon la même source, la position de la mission diplomatique de l’UE à Genève «ne reflète nullement» les avancées réalisées dans les négociations entre les deux parties.  A contrario, il semblerait que les Américains aient affiché «une certaine disponibilité à tenir une rencontre, soit à Alger soit à Washington, pour négocier et essayer d’aplanir des divergences de vue».

Melissa Roumadi/ El Watan
About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s