L’Algérie refuse le survol des drones américains et français au-dessus de ses zones désertiques

Par défaut

L’Algérie a refusé de permettre aux drones américains et français de survoler, au nom de la lutte contre la contrebande d’armes en provenance de Libye, ses zones désertiques dans le sud près de la frontière avec la Libye, la Mauritanie, le Mali et le Niger, a rapporté samedi le journal El Khabar citant une source de sécurité.

Le pays a pourtant décidé d’intensifier les opérations de surveillance aérienne par ses drones de reconnaissance, y compris les appareils de fabrication russe et ceux reçus il y a deux ans des Etats-Unis, selon la même source.

Le journal a ajouté qu’une unité d’avions de reconnaissance français et américains était déployée dans un endroit secret dans le désert de la Libye, probablement dans le sud de la localité de Katroune, avec pour mission de traquer les anciens hauts fonctionnaires du régime renversé de Mouammar Kadhafi.

Les unités américano-français, qui avaient participé à l’opération militaire contre les forces pro-Kadhafi, ont lancé des opérations de contrôle dans certaines zones désertiques, y compris la ligne frontière avec le Niger, la région « Tora Bora du Sahara » entre le Niger et le Mali, et aussi la région désertique entre le Mali et la Mauritanie, toutes soupçonnées d’être les principaux lieux de transit dont se servent les trafiquants d’armes libyens, selon le journal.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s