Hero, le Google Phone de HTC est un franc succès

Par défaut

HomeBannerFR

technorati.gifFormat Flash, ergonomie encore améliorée, fonctions inédites… le Hero tient toutes ses promesses. On apprécie.

Promesse : Hero

Annoncé au mois de juin dernier, le Hero de HTC renouvelle l’expérience Android avec une nouvelle interface personnalisée par le constructeur. A l’instar de l’interface Touch Flo greffée sur certains smartphones dotés de Windows Mobile, l’interface Sense (ou Rosie) serait une surcouche offrant de nouvelles fonctions au Hero. Amélioration ergonomique et fonctionnelle, ce nouveau modèle succéderait au Magic avec un tel brio que l’on regretterait que ce ne soit pas ce modèle qui soit proposé en pack opérateur. Au-delà des promesses faites sur le papier, nous avons souhaité savoir comment s’en sort ce HTC Hero. Verdict de nos tests.

Verdict : Hero

Comme toujours, l’intérêt pour un produit commence par une affaire de goût. Le HTC Hero remporte, au sein de notre rédaction, un avis positif à l’unanimité. Sa façade inclinée au bas du produit passe finalement très bien, elle contribue même à la prise en main du produit. La prise en main, parlons-en. La finition simili-gomme noir (HTC tente de nous convaincre qu’il s’agit d’un marron très foncé) pour la coque arrière offre un toucher très agréable. Le contour chocolat de l’écran est également très apprécié. A cette sobriété, vient rapidement s’ajouter l’efficacité. On ne s’attardera pas sur la réactivité de l’écran tactile. Celui-ci délivre une bonne qualité d’affichage, mais c’est somme toute le cas aujourd’hui sur les smartphones de dernière génération. Idem pour la saisie au clavier virtuel. Si certains le trouvent un peu plus grand que celui du Magic, on parle en millimètre, l’incidence sur le confort d’utilisation est à peine notable. En revanche, détail majeur, l’écran est désormais multipoint.

f_preview

Plus besoin d’avoir un iPhone pour « faire la pince »

C’est lorsqu’on utilise le navigateur Internet ou la visionneuse photo qu’on découvre la fonction de zoom à la façon iPhone. En faisant un geste de pince avec l’index et le pouce, ou d’autres doigts, il est possible de zoomer sur une photo, un message électronique ou sur une page Web.
L’écran est tellement sensible et réactif que l’on n’hésite pas du tout à utiliser cette fonction. En revanche, on regrette qu’elle ne concerne pas plus d’applications. Avec Google Maps, il faut toujours utiliser les petites touches «plus» et «moins» de la loupe pour grossir ou élargir un plan. Dommage! Gageons que d’autres applications (traitement de texte, etc.) disponibles sur Android Market sauront bientôt en tirer parti.

Une surcouche Android personnalisable à souhait

A l’instar du Touch Flo, qui améliore grandement l’utilisation d’un smartphone sous Windows Mobile, l’interface Sense apporte de belles améliorations à Android. Déjà très agréable dans sa version de base (lire les tests des HTC Magic et Samsung Galaxy), le constructeur a apporté sa touche avec de nouvelles icônes, plus design, et une interface offrant plus de possibilités de personnalisation.
Tout d’abord, sept écrans d’accueil, accessibles en les faisant défiler du bout du doigt. Autant de pages que l’on peut enrichir de widgets et de raccourcis vers des programmes abondamment téléchargés sur l’Android Market. A cela s’ajoute, dans les préférences du téléphone, un menu Personnaliser.
En plus de sélectionner une image d’arrière-plan pour l’accueil et l’écran de mise en veille, HTC propose un menu Thème dans lequel figure sept configurations d’affichage: Personnalisé, HTC, Social, Travail, Multimédia, Voyage et Simple. Tous ces modes définissent des fonds d’écran, des couleurs et différents widgets.
Par exemple, dans le mode Voyage, on trouve les heures de différents pays, un calendrier, un lecteur audio ou encore un raccourci direct vers Twitter (pour indiquer ce que vous faites à votre communauté), le tout sur un fond d’écran façon mappemonde. Dans le mode Travail, un widget vous indique les cours de la Bourse en temps réel avec Yahoo! Finance.

htc-hero-1

Les réseaux sociaux à l’honneur

On n’en finit pas de faire le tour des fonctions de ce smatrphone. Au fur et à mesure, on remarque bien la mise en avant des réseaux sociaux. Bien entendu, dans sa version basique, un Google Phone est capable, grâce à des applications disponibles sur Android Market, d’accéder à Facebook, à Windows Live Messenger, à Picasa, etc.
Mais le Hero dispose d’un menu dédié à FaceBook, Flickr et Twitter. Une fois les comptes configurés, il ne vous reste plus qu’à vous connecter sans vous soucier du reste. En fonction de vos préférences, les informations se mettent à jour automatiquement toutes les 2, 4, 8, 12 ou 24 heures.
La véritable force du Hero réside dans la gestion de vos contacts. Après avoir configuré tout vos comptes (Gmail, Facebook, Flickr, Ppicasa, etc.) et rapatrié les contacts sur votre carte SIM, ce téléphone très intelligent se charge de synchroniser toutes les informations. En clair, si un contact change la photo de son profil FaceBook ou indique un nouveau statut, vous en serez informé directement dans votre carnet d’adresses.
Pour les contacts que le téléphone n’aurait pas réussi à associer automatiquement, il est possible de le faire manuellement. Les fonctions sont nombreuses, et l’interaction des contacts assez étonnante.

Un navigateur qui prend en compte le format Flash

Rien à redire quant à l’un des arguments forts de ce téléphone. Il est bel et bien compatible avec le format Flash. Nous avons parcouru de nombreux sites agrémentés de ces animations très tendance (vidéos, bannières, etc.), celles-ci se sont affichées sans problème.

Des photos et des vidéos pour applications Internet

Doté d’un capteur de 5 millions de pixels, le Hero est capable de prendre des photos en 2560×1712 pixels et filmer en 352×288. Dans les faits, les résultats n’ont pas été très concluants. La prise d’une photo sur le vif est impossible, sous peine d’obtenir un cliché flou. Avec une certaines patience de la part du photographe et des sujets qui devront rester immobiles, il est possible d’obtenir une photo correcte, sans plus.
Des défauts qui s’accentuent en intérieur, où les couleurs ne sont pas du tout fidèles. Malgré plusieurs modes disponibles pour configurer la balance des blancs (auto, incandescent, fluorescent, lumière du jour et nuageux), on peine à obtenir un résultat honorable. On restreindra ses clichés et ses séquences vidéo à une utilisation Internet, puisqu’il est possible de les envoyer sur les sites communautaires comme FaceBook ou YouTube directement depuis ce mobile.

Verdict : Hero

Le Hero de HTC tient ses promesses. Si ce test nous a permis de parcourir le gros des possibilités de ce téléphone, il en reste autant, si ce n’est plus, à découvrir. Avec Android, l’ergonomie apportée par HTC ainsi que l’interaction entre les contacts et services en ligne, on obtient de très grandes possibilités, qui devraient s’étoffer régulièrement grâce aux applications proposées (et à venir) sur Android Market.

David Nogueira | 01net. |

Prix conseillé : 499 €/ 55000-65000DA

Facebook

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s